Bernard’s eloquent take on the scandalous non-scandal

Bernard, an observer of French culture writes with savvy eye and a golden pen : Décidément, l’année a commencé avec une actualité française bien chargée : une version présidentielle de Romeo et Juliette, le mélodrame de l’épouse abandonnée, ou plutôt de l’arroseuse arrosée, l’appel ingénu au respect de la vie privée et enfin l’indignation hypocrite de la presse classique devant les indiscrétions de la presse people. Pour ma part, je voyais quelque chose d’attendrissant  dans le spectacle de cet homme de 59 ans, qui monté à l’arrière d’un scooter et dûment casqué va secrètement rejoindre la femme qu’il aime au milieu de la nuit. Je n’avais jamais eu beaucoup de sympathie pour la Trierweiler, et je comprends sa déception et même sa douleur, mais si tous ceux et celles qui ont un chagrin d’amour se faisaient hospitaliser, il n’y aurait plus de place pour les malades ! Mais bon, il fallait l’éloigner du public et ç’a été fait. De là, quel sera l’évolution des choses ? Nul ne le sait, mais je trouve à Julie une sympathie que Valérie ne m’a jamais inspirée. En outre, les épanchements de Hollande me semblent plus beaux que les impulsions de DSK.

Aside | This entry was posted in Cultural Perspectives, French culture, French-American politics, News from France, Only in France ! and tagged , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s