Antisemitism in France — hoax email still making the rounds

Récemment, j’ai reçu mon enième exemplaire d’une alarme d’anti-sémitisme en France. Pourquoi s’alarmer sans savoir les faits ? Pourquoi blâmer la France ? Comment croire un mail sans auteur? Il y a assez de racisme dans le monde pour ne pas en rajouter.

(In English)

After receiving this same “recent” message a few times over the past few years, I finally saw a disturbing pattern: alarm, conspiratorial tone, accumulation or invention of undocumented incidents, appeal to Jews not to “let it happen again,” exhortation common to hoaxes to forward the message to everyone we know, and a call to boycott the country of France.

1) A condensation of the original message that I received.

2) A condensation of a briefer reaction to #1 from an informed French friend.

3) The reaction to #2 from the person who sent it to the person who sent it to me.

4) An article on the cycle from “Jewish Currents” in 1/8.

– “Jewish Currents,” Jan. 2008. http://www.jewishcurrents.org/2008-jan-antisemitism.htm
– “http://www.jewishcurrents.org/2008-jan-antisemitism.htm” par Ami Isseroff

1) Subject: BAD NEWS FROM FRANCE – REALLY BAD

“Once again, the real news in France is conveniently not being reported as it should. To give you an idea of what’s going on in that country where there are now between 5 and 6 million Muslims and about 600,000 Jews, here is an E-mail that came from a Jew living in France .

“Please read! “Will the world say nothing – again – as it did in Hitler’s time?” He writes: “I AM A JEW — therefore I am forwarding this to everyone on all my e-mail lists. Nowhere have the flames of anti-Semitism burned more furiously than in France. In Lyon, a car was rammed into a synagogue and set on fire. In Montpellier, the Jewish religious center was firebombed; so were synagogues in Strasbourg and Marseilles ; so was a Jewish school in Creteil – all recently. [Other mentions of acts in Toulouse, Paris, Bondy, Aubervilliers.]

“So I call on you, whether you are a fellow Jew, a friend, or merely a person with the capacity and desire to distinguish decency from depravity, to do these three simple things: First, care enough to stay informed. Don’t ever let yourself become deluded into thinking that this is not your fight. I remind you of what Pastor Neimoller said in World War II: ‘First they came for the Communists, and I didn’t speak up, because I wasn’t a Communist. Then they came for the Jews, and I didn’t speak up, because I wasn’t a Jew. Then they came for the Catholics, and I didn’t speak up, because I was a Protestant. Then they came for me, and by that time there was no one left to speak up for me.’

“Second, boycott France and French products. Only the Arab countries are more toxically anti-Semitic and, unlike them, France exports more than just oil and hatred. […]

“Third, send this along to your family, your friends, and your co-workers. […]

“Please Pass This On, Let’s not let history repeat itself, thank-you for your time and consideration.”

[end of quoted email]

2) Informed French friend’s reaction to above message:
Pour moi ce mail est encore plus raciste que ce qu’il prétend dénoncer et c’est un “hoax”. Le style est classique du hoax : accumulation d’exemples pour convaincre, alarmisme, répétition d’autres mails avec quelques variantes seulement, etc….
Il y a en français un site qui est très bien pour savoir s’il s’agit d’un hoax, vous devez avoir la même chose en anglais. Je te donne le site français.

Je vais aussi en parler à un de mes amis qui est juif d’une part et qui, d’autre part, travaille pour le gouvernement.
Don’t worry, c’est de la désinformation. Dans quel but ????

T’embrasse…

3) Response of my original source to whom my friend sent #2:
It is possible that the last email is a hoax, but I don’t think it is too hard to believe. Here is an example of racism in France that I am sure is true: http://www.youtube.com/watch?v=lqkz9DVz5yw.
I wonder if Viviane can find an example of Israelis raiding private businesses and vandalizing Islamic goods.
I hope that the Jews in France will be smart enough to move out in time.
Regards…

4) Reliable sources:
– Anti-Semitism in France – Reality and Hoax. http://www.zionism-israel.com/log/archives/00000267.html. He claims that the original anonymous message is a hoax and points out that the “recent” events (supposedly updated “27 hours ago”) were written up in this article in 2002 by Jeff Jacoby in the Boston Globe.
– Myriam Miedzian in two places: http://www.huffingtonpost.com/myriam-miedzian/antifrench-stereotypes-st_b_36460.html and (“Jewish Currents,” 1/8) http://www.jewishcurrents.org/2008-jan-antisemitism.htm. She states that France does experience some anti-semitic acts but that the mass alarm e-mails “exaggerate grossly the scope” and wonders why American Jews blame France.

This entry was posted in Cultural Perspectives, News from France, Uncategorized and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Antisemitism in France — hoax email still making the rounds

  1. michèle lacoste says:

    Je suis d’accord avec l’idée qu’il y a un antisémitisme ponctuel, localisé, malheureusement virulent, qu’on a appelé un “nouvel antisémitisme”, venant plutôt des banlieues, mais aussi d’un certain gauchisme politique. Mais il n’y a pas d’antisémitisme général dans la société.

    Mais, laissant ce sujet compliqué, je voudrais évoquer une anecdote. Un politicien local du Midi de la France ( Languedoc) , plutôt âgé, Georges Frèche est un socialiste atypique, populiste, caractériel, qui ferait penser à Le Pen s’il n’était pas socialiste sur certains points. Il a un fort accent du Midi, un parler populaire, qui séduit l’ électorat, il a sans doute été efficace localement comme maire et député puisque sans cesse réélu. Pourtant il a plusieurs fois fait scandale: une fois en disant qu’il y avait trop de Noirs dans l’équipe de France de football, une autre en traitant de “sous hommes” les harkis (c’est-à-dire les Algériens qui dans la Guerre d’Algérie avaient pris le parti de la France et qui se sont réfugiés en France après l’indépendance) : sous hommes parce qu’ils auraient dû, selon lui, se rebeller et ne le faisaient pas, mais l’expression était inadmissible. etc etc.. Chaque fois le Parti Socialiste protestait et avait fini par l’exclure, mais Georges Frêche restait néanmoins de fait le “patron” des socialistes de la région, qui lui sont acquis et ne veulent pas se faire mener par les dirigeants parisiens. Or, en ce moment se préparent en France des élections dites “régionales” et, en Languedoc, le parti socialiste avait renoncé à monter une liste contre celle de ce dissident, sachant que les socialistes locaux voteraient largement pour lui. Mais voici que Frêche vient de dire d’un dirigeant socialiste national, Laurent Fabius, d’origine juive, son ennemi depuis longtemps ( pas en tant que juif, en tant que représentant d’un autre courant du parti socialiste) qu’il a “une tronche pas très catholique”. Du coup le parti socialiste décide de faire une liste contre Frêche ( “trop c’est trop” est-il dit). Il y a des risques à le faire (donner l’avantage à la droite du fait de cette division) mais peut-être aussi des calculs sous-jacents ( Frêche est l’ennemi de la dirigeante actuelle du Ps et risquerait de faire voter contre elle ses amis restés au PS). Bien sûr le motif officiel du PS est d’ordre moral : condamnation du caractère antisémite de la déclaration de Georges Frêche. Les médias discutent, les conversations vont bon train : cette déclaration était-elle antisémite?? Certains disent : oui, à coup sûr. D’autres font remarquer que l’expression ordinaire “pas catholique” ne fait plus allusion aujourd’hui à la religion, de même que le mot “orthodoxe” (cf “ce n’est pas très orthodoxe”) mais signifie “pas très fiable”, ou “pas clair”). Tout dépend évidemment du contexte, de l’intention, de l’auteur, de l’interprétation.

    Pour les amis américains : que pensez-vous de l’expression “pas très catholique” (issue d’une époque où la France était catholique) : elle vous choque peut-être de toute façon, quel qu’en soit l’usage? Que pensez-vous du langage des politiciens français, de plus en plus “populaire”, pour ne pas dire “vulgaire” : le mot “tronche” n’est pas laid, il est assez imagé et appartient à un argot admis au quotidien ( on dira à un copain “mais tu en fais une tronche ce matin!), mais est déplacé dans le discours politique. Mais le ” casse-toi pauvre con !” de notre président était encore plus déplacé.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s